#4- Portrait de légende : Joël Robuchon

Joël Robuchon : Le Chef le plus étoilé du monde

C’est le 7 avril 1945 à Poitiers, que naît Joël Robuchon d’un père maçon et d’une mère femme de ménage. A 12 ans, il rejoint le petit séminaire de Mauléon sur Sèvres, il pense à rentrer dans les ordres, mais il trouve sa voie dans la gastronomie et commence son apprentissage de cuisinier-pâtissier au Relais de Poitier à Chasseneuil du Poitou.

 

Son appétit de savoir le dirige vers un tour de France qu’il fera au sein des Compagnons du Devoir Unis en 1966 sous le nom de « Poitevin La Fidélité ». C’est son Mentor Jean Delaveyne qui le dirigera sur la voie de la nouvelle cuisine d’alors.

 

En 1974, âgée de 28 ans, sa carrière prend une nouvelle dimension. Il dirige une brigade de 90 cuisiniers au sein de l’hôtel Concorde Lafayette à Paris.  

En 1976 il est reconnu « Meilleur Ouvrier de France ».

 

La trajectoire de l’Artiste-Cuisinier ne cessera de prendre de la vitesse et de l’envergure. En 1978, on le retrouve à l‘hôtel Nikko où il obtient 2 Etoiles au guide Michelin.

 

En 1981, il ouvre les portes de son 1er Restaurant « Jamin » rue de Longchamp à Paris, seul restaurant qui gravira les Étoiles une à une chaque année, 1er en 1982, 2ème en 1983 et la consécration 3ème Étoile en 1984. C’est en 1989 qu’il est reconnu « Cuisinier du Siècle ».

 

À 50 ans, le chef souhaite prendre sa retraite en pleine gloire pour se consacrer à son devoir de transmission. Il crée avec Guy Job une des premières émissions de télé culinaire « Bonne appétit, bien sûr » puis « Cuisinez comme un grand chef » et « Gourmet TV ». ?

 

En 2003, il réinvente « le manger convivial » autour d’un concept novateur « Atelier Joël Robuchon » où les convives dégustent de la haute cuisine sur un bar face à une cuisine ouverte.

C’est le 6 aout 2018 que le Maitre Joël Robuchon tire sa révérence à Genève, emporté par la maladie. Il laisse une femme et trois enfants. Sophie, passionnée de gastronomie, gère un restaurant en Dordogne et Louis dirige une société d’import-export de vins et spiritueux ainsi qu’un bar à vins à Bordeaux et un autre au Japon.

 

Le Chef Joël Robuchon laisse toute une génération de cuisiniers orphelins d’un tracé et d’une philosophie. Il possédait 27 établissements dans le monde et 32 Étoilés au guide Michelin (2016), désigné Cuisinier du siècle par Gault et Millau, Meilleur restaurant au monde 1994 International Herald Tribune Quatre toques au Gault et Millau, Meilleur ouvrier de France, Officier de la Légion d’honneur.

 

 

Avec toujours la même lumière qui le guidait : Faire de la transmission une priorité. « Le devoir de chaque Compagnon, c’est de transmettre. On a reçu des anciens, on doit enseigner une technique, un savoir-faire, une maîtrise. Même le côté invisible : en cuisine, il y a des choses qui ne peuvent pas s’expliquer. Seule l’observation et la répétition peuvent enseigner ces aspects » affirmait-il.